Catégories
Avocat

Comment devenir un avocat ?

Le métier d’avocat est un des métiers se trouvant dans le classement des auxiliaires de justice. L’accession à ce métier est subordonnée à l’affranchissement de quelques étapes. L’article ci renseignera sur le moyen d’accession à la profession de l’avocat.

Qui est l’avocat et quel est son rôle ?

Auxiliaire de justice, l’avocat est une personne physique ayant obtenu le droit d’exercer dans le corps judiciaire. Il est une personne exerçant une profession soumise à une réglementation stricte. Une profession régie par la loi. Il est un juriste dont les fonctions sont diverses. On note entre autres l’assistance, la représentation et la défense de ses clients, personne physique, voire morale. Tels sont les fonctions de l’avocat. Dans le cas de la défense, l’avocat est celui qui vise à protéger les droits et les intérêts de son client, avant, pendant comme après une procédure de justice. En matière de représentation, il se doit d’être présent pour toute affaire concernant la procédure judiciaire dont sont client fait objet. Pour son rôle d’assistante ou de conseiller, l’avocat exerce en tant que lien pour les opérations immobilières. Il ne faut pas oublier l’obligation de l’avocat. Ce juriste doit être fidèle à son serment fait avant l’accession au métier. Il est ainsi tenu d’être honnête, humain, indépendant et consciencieux dans ses actes et faits afin d’être conforme à son serment fait.

Quelles sont les étapes à franchir pour être avocat ?

Comme tous les autres métiers, l’accession à la profession de l’avocat est subordonnée à l’affranchissement de plusieurs étapes. Ces étapes se soldent par l’appartenance à un barreau. Mais avant d’appartenir à un barreau, il faut l’obtention d’un diplôme universitaire en droit et passer un concours. Ce diplôme est obtenu lorsqu’on a un niveau licence en droit ou master en droit soit 5 ans. Le jeune désireux d’être avocat à la possibilité d’entrer en école d’avocat EDA ou dans un centre centre régional de formation professionnelle des avocats CRFPA. Ce concours peut se passer en Master 1 comme en Master 2 selon le choix de l’individu.Ensuite nous avons l’inscription au barreau, qui se fait par un serment de l’avocat. Il prend le risque d’être radié s’il agit contrairement au serment. Le jeune avocat se doit par la suite d’effectuer un stage. Ce stage est supervisé par un maître de stage et ce fait pendant trois années. À la fin de ce stage, il devra s’inscrire au Tableau de l’ordre.

Quels sont les droits reconnus à l’avocat ?

Une fois dans le corps, un bon nombre de prérogatives sont reconnues à celui-ci. Ces droits favorisent l’exercice de la profession, mais aussi contribuent à ce qu’ils soient conformes au serment fait. On distingue principalement trois droits reconnus au juriste exerçant l’avocature.Le premier droit dont dispose un avocat est celui de la possibilité de refuser une affaire. En effet, lorsqu’un avocat se voir incompétent à connaître d’une affaire ou estime ne pas vouloir intervenir dans une affaire, il a la possibilité de ne pas travailler pour le client. Ce refus n’est subordonné à aucune sanction, car il est libre dans le choix de ses affaires. Le deuxième est l’obligation de paiement des faits de l’avocat. Le juriste ayant travaillé pour un client doit être rémunéré. Cette rémunération est obligatoire et se fait en fonction des honoraires de travail. Et pour finir, il y a l’obligation de l’établissement d’une convention d’honoraires. Ainsi, l’avocat doit avec son client établir un contrat écrit dans lequel seront fixées les modalités de paiement ou la somme à verser à l’avocat pour chacune de ses honoraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.